Hugo Petit

Artiste Photographe

Quelque chose suit son cours #1

Quelque chose suit son cours

Sans lieu, Sans date

Quelque chose suit son cours, est en train de changer, plus ou moins lentement. Ce temps long, cette durée qui s’étend, est à rebours du flux constant de nouveautés qui anime notre époque.

Dans celle-ci, tout circule et doit constamment circuler afin de se reproduire, de se développer et de se multiplier. Il en résulte des quantités énormes de déchets. Déchets que l’on essaie tant bien que mal de dissimuler.

Cependant, selon le philosophe Slavoj Žižek*, « on ne devrait pas réagir face à ces montagnes de déchets en essayant de nous en débarrasser. La première chose à faire est peut-être d’accepter […] qu’il y ait certaines choses qui ne servent à rien, de sortir de ce cycle éternel de fonctionnement. Le philosophe allemand Walter Benjamin […] a dit qu’on vivait l’histoire […] non pas quand on est engagé dans des choses en mouvement, mais seulement quand on voit les déchets de notre culture être repris par la nature. C’est là qu’on a une petite intuition de ce qu’est l’histoire. Ceci explique peut-être la valeur rédemptrice des films post-apocalyptiques.
On y voit l’environnement humain dévasté, des usines vides, des machines en morceaux, des boutiques désertes. Ce qu’on ressent à ce moment-là, le terme psychanalytique pour cela serait l’inertie du réel, cette présence muette au-delà de toute signification. »

Dans son travail photographique, c’est cette présence muette, ce mouvement infime du réel, que l’artiste essaie de capturer.

Il veut saisir cette chose première qui se passe devant nous et qui transparait dans la ruine et les formes en déclin.

L’absence d’informations (date et nom de lieu) permet de ne témoigner d’aucune époque et d’aucun endroit. Il en va de même pour le noir et blanc qui semble donner un aspect intemporel aux choses. Quel que soit le temps et où que l’on soit, il n’est ici question que d’espace en voie de changement.

En captant ce qui émane de cet ensemble, l’artiste essaie de faire ressentir que quelque chose s’est passé, se passe, va se passer, que quelque chose est en train de suivre son cours.

* Extrait du film The Pervert’s Guide to Ideology (2012)